Rechercher

Anticor: la soirée des récompenses

Mis à jour : févr. 15


Aurore Gorius Credit: lesjours.fr

Le 10 janvier 2020, l’association Anticor tenait sa cérémonie annuelle de remise des prix à des personnalités dont le travail a contribué à une meilleure prise en compte de l’éthique dans les affaires publiques.


La « cuvée 2020 » des lanceurs d’alerte était riche, avec plusieurs journalistes d’investigation récompensés : Stéphane Horel pour Lobbytomie, Maxime Renahy, ancien espion devenu lanceur d’alerte, pour Là où est l’argent et Aurore Gorius pour ses investigations sur les communiquants, les conseillers ministériels, les lobbyistes et le Levothyrox, publiés dans le jounal en ligne Les Jours.


Mais d’autres formes d’expression étaient aussi à l’honneur : le public a découvert l’auteur dramatique et metteur en scène Nicolas Lambert et sa série de spectacles intitulée « L’adémocratie » ainsi que le jeune Ludovic Torbey, fondateur de la chaîne Youtube "Osons Causer."


Les acteurs de la vie politique étaient aussi représentés : Daniel Bertone, syndicaliste aux Aéroports de Paris, a fait le point sur le référendum d’initiative partagée concernant la privatisation de ces aéroports, tandis que le député LR Olivier Marleix était récompensé pour son action parlementaire en faveur de la transparence dans l’affaire Alstom/General Electric.


Il y a eu ensuite le témoignage émouvant de Denis Breteau, septième primé, cheminot de carrière, licencié pour avoir alerté sa Direction sur une fraude de très grande ampleur à la SNCF. Comme d’autres ce soir-là, il a dénoncé les intimidations.


Des « casseroles d’or » ont aussi été distribuées, à Marie-Thérèse Hermange, Sénatrice de Paris, mise en examen pour trafic d’influence dans l’affaire du Mediator, et aux époux Joelle et Alain Ferrand, élus du Barcarès, en Roussillon depuis 24 ans, qui accumulent les peines d’inégibilité, mais se passent le relai pour les contourner.


L’humour était de rigueur à cette belle soirée, et aussi les « ah » et les « oh » d’étonnement. Ainsi, on a appris que le Conseil de l’Europe avait recommandé à la France de mieux encadrer l’action des lobbies auprès de son Président de la République, et de l’éxécutif en général.


Photo Sébastien Calvet/Les Jours.

Une bonne façon de découvrir les lanceurs d’alerte et ceux qui luttent courageusement pour une société de confiance.


Récemment, les magistrats d'Anticor ont écrit une lettre ouverte dont voici un extrait, qui rappelle des choses simples, mais particulièrement précieuses en ces temps de contestation citoyenne au Liban, en Irak, à Hong Kong, au Chili ... :


"Le préambule de la Déclaration des droits de l’homme de 1789 proclame que « l’ignorance, l’oubli ou le mépris des droits de l’homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des gouvernements ». L’égalité devant la loi, la liberté d’expression, le droit pour les citoyens de demander compte aux agents publics de leur administration, la séparation des pouvoirs sont autant d’obstacles aux abus de pouvoir et à la corruption."


42 vues
Ne ratez pas nos dernières publications ou vidéos. Soyez averti(e) dès leur parution.

Mail: vichy.news.contact

[a]gmail.com

Vichy.news

Un regard candide et citoyen.

Toujours plus d'infos sur Vichy et son agglomération.

© 2020 par Vichy.news. |  Licence Creative Commons  |   Mentions légales